Augmentation mammaire par lipofilling

En pratique :

Hospitalisation : ambulatoire ou une 1 nuit
Durée intervention : 2h
Anesthésie : générale
Cicatrice : mini incisions de quelques millimètres en péri aréolaire et en sous mammaire pour les zones de réinjections et en regard de chaque zone de prélèvement
Pansements : 15 jours
Durée de la convalescence : 2 à 7 jours (en fonction de la quantité de graisse prélevée)
Arrêt des activités sportives : 2 mois
Contention : Non obligatoire (panty en fonction de la quantité de graisse prélevée)
Résultat morphologique : à 3 mois
Contrôle, suivi : 7 jours, 15 jours, 3 mois et 1 an

Fiche SoFCPRE
Voir les questions fréquentes
Poser votre question

INTRODUCTION

Très en vogue pour une augmentation de poitrine modérée, le lipofilling correspond à une injection de graisse (ou lipostructure) dans les seins. Le résultat est naturel et sans corps étranger. Cette greffe de cellules graisseuses peut parfaire une augmentation mammaire par implants (voir augmentation mammaire par prothèses).

La technique chirurgicale repose sur le prélèvement de la graisse par liposuccion là où il y en a en trop, quelle que soit la zone (genoux, ventre, hanches, cuisses…). Il est donc nécessaire de disposer de réserves de graisse suffisantes pour réaliser cette intervention.

A noter qu’en l’état actuel des connaissances médicales, cette technique n’est pas autorisée pour des patientes ayant des antécédents familiaux de cancer du sein . De plus, le suivi médical, notamment radiologique, devra également être plus important.

Avant l’intervention

Lors de la consultation pré opératoire, le volume définitif désiré par la patiente est défini.

Une deuxième séance peut être nécessaire en fonction de la perte de cellules graisseuses dans les trois mois qui suivent l’intervention.

Dans le cas d’une augmentation importante, la graisse ne peut suffire et l’ajout d’un implant mammaire est alors discuté.

Une imagerie des seins par mammographie/échographie voire IRM est demandé de façon systématique.

Il est recommandé de cesser de fumer au minimum un mois avant et un mois après l’intervention afin d’éviter toute difficulté dans le processus de cicatrisation.

L’intervention

L’intervention se fait sous anesthésie générale et dure 2 heures.
​Une nuit d’hospitalisation est nécessaire.

Après l’intervention

Des pansements sont réalisés pendant 15 jours. A l’issu, un contrôle a lieu au cours d’une visite avec le chirurgien.

Le port de soutien-gorge de contention n’est pas obligatoire et la pratique sportive est déconseillée pendant deux mois. Il en est de même pour la manipulation d’objets lourds.

En fonction de la quantité de graisse aspirée, une contention par panty peut être conseillée sur une durée de 3 semaines (jours et nuits).

L’augmentation mammaire est en général douloureuse au niveau des zones de prélèvements de graisse. La prise d’anti-inflammatoire n’est pas autorisée.

Résultats et suivi

Des consultations de suivi sont proposées à 3 mois et 12 mois après l’intervention.

Il s’agit d’une véritable greffe de cellules vivantes (adipocytes) dont la prise est estimée entre 50 à 70% selon les patientes. Le résultat morphologique peut s’apprécier au 3ème mois post opératoire et le résultat cicatriciel est obtenu au minimum à 1 an.

La technique est définitive mais l’évolution du résultat dépend de l’adiposité de la patiente (si la patiente maigrit, le volume apporté diminuera et inversement).

Par la suite, un contrôle strict par imagerie (mammographie/échographie) est demandé : 1 an, puis répété à 2 ans, voire 3 ans.